Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


12110 lectures

Témoignage de Marie-Claire

cascadeTémoignage : 1ère partie :

Témoignage : 2ème partie :



Philippe : Marie-Claire, vous êtes mariée, vous avez trois enfants, vous êtes engagée au niveau de l’Education Nationale. Quelque chose, un jour, est venu bouleverser votre vie.

Marie-Claire : Je suis une Française très ordinaire. J’ai grandi dans un milieu catholique : tous les soirs, mon père venait prier avec nous. Mon père me disait que Dieu existait, et cela a toujours été présent à mon esprit. Je me disais : Il y a quelqu’un, dans le ciel, qui se préoccupe de moi !
Dans ma vie d’enfant, je priais depuis mon plus jeune âge.

petite_fille_en_priere.jpg

Les années ont passé, et je pense pouvoir dire que, jamais, je n’ai cessé de penser à Dieu.
Vers 12-13 ans, cette préoccupation est devenue plus intense. J’avais besoin de réponse à certaines de mes questions. Dans un contexte familial parfois conflictuel, je n’étais pas toujours bien dans ma peau. Je me tournais vers Dieu, mais n’obtenais pas de réponse. J’avais une quête profonde, et avais même entrepris une sorte de psychothérapie personnelle, à travers un journal que j’écrivais.

Un jour, dans la cour du lycée -j’avais 15 ans à l’époque- je me suis dit :
Si Dieu existe et que je ne me préoccupe pas de Lui ni ne Le connais, je vais rater ma vie.
C’était quasiment pascalien. Cette question me taraudait.
A ce stade, je dis à Dieu :
Je veux te rencontrer, je ne veux pas passer ma vie sans Te connaître ! Alors, je Te demande, ô Dieu, de Te manifester à moi.
Cette démarche était quelque chose d’absolument vitale pour moi.

Le temps passe … et je n’ai toujours pas de réponse !

J’étais dans un petit village, et en bonne catholique, j’allais à la messe le dimanche, mais c’était l’office le plus ennuyeux qui soit, car n’y participaient que quelques grands-mères à la voix chevrotante. Nous étions au maximum une vingtaine de personnes. La messe était expédiée en 25 minutes chrono, et je n’y trouvais pas la réponse à mes questionnements.

Puis, changement de situation : le prêtre part en retraite, et son remplaçant est un jeune prêtre qui a étudié à Jérusalem et à Rome.
Lors de la première messe, il annonce :
Si certains parmi vous sont intéressés de mieux connaître Dieu, et d’étudier sa Parole, je serai à la sortie de l’église, venez me voir !
J’étais stupéfaite, et me disais que, peut-être, enfin, j’allais avoir ma réponse !
Ainsi, à la fin de la messe, j’allais voir le prêtre et lui dis :
Je veux connaître la Parole et savoir ce que Dieu dit!
Il évoqua alors la possibilité d’études bibliques.

Philippe : Vous aviez soif !

give.jpg

Marie-Claire : Je voulais connaître Dieu; c’était absolument vital pour moi !
On se retrouve donc à ces réunions, et c’est la «rencontre» avec la Parole de Dieu.

Avant, à l’église, on entendait tel passage de l’Ecriture, mais là, c’était autre chose !
On avait le temps, et j’avais le droit de poser des questions. On échangeait.
Mon cœur brûlait. J’avais soif, soif !
Je devins, à force d’échanges spirituels riches, proche de ce prêtre : il s’appelait Jean.
Un jour, il me propose d’aller à un groupe de prières. C’était à 50 kms de chez moi, et on se retrouve dans la chapelle d’un couvent. L’accueil était à la fois chaleureux et non conventionnel. Je n’avais pas du tout l’habitude d’une telle ambiance ! A un moment, une grand-mère vient vers moi et me dit :
Il a fallu que j’attende 70 ans pour rencontrer Dieu ! Ma vie est changée ! J’ai tant de joie !
Et là, je voyais une dame âgée sous un autre angle : je la voyais jeune, belle, magnifique !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA         Jean me propose de retourner dans ce lieu. Ce que j’acceptai.
La personne qui animait la soirée dit : Est-ce que quelqu’un veut dire ce que Dieu a fait dans sa vie ?
Un homme de 20 ans témoigne : J’étais drogué, je me piquais à l’héroïne. J’ai rencontré Dieu, et du jour au lendemain, j’ai abandonné la drogue.

Je me disais : «Où suis-je ? Comment expliquer cette joie ? Qu’est-ce qu’il y a ici que je ne connaisse pas ?» Je voulais une réponse !

A un moment de la soirée, Jean fait un appel : Est-ce qu’il y en a parmi vous qui veulent donner leur vie à Jésus ?
On m’aurait asséné un coup de poing dans le ventre que l’effet n’aurait pas été autre !
Mon cœur battait la chamade : je me devais de répondre !
Mais je raisonnais naïvement : Si je donne ma vie à Jésus, il va me falloir faire vœu de pauvreté !
J’hésitais, mais j’étais travaillée : j’avais un choix décisif à faire.
Peut-être ce soir était-il le soir où j’allais enfin avoir la réponse que j’attendais !

Jean dit :
Si vous voulez rencontrer Dieu, venez devant et dites-le publiquement !
Et là, j’ai eu la force de me lever.

A ce moment, j’ai eu une conviction de péché que j’étais perdue, que j’allais me retrouver en enfer, que ma vie était séparée de Dieu.

Et cela m’a anéantie !

J’étais désespérée, et alors, dans mon cœur, j’ai dit : Je Te demande pardon, Seigneur. SAUVE-MOI ! JE SUIS PERDUE !
C’était à la vie et à la mort !
Et à ce moment où je ressentais mon état de perdition, j’ai crié à Dieu, et il y a eu une paix et un amour incroyable qui m’ont étreinte.
J’ignorais qu’un tel amour puisse exister.
J’ai su alors que je venais de rencontrer Dieu.
J’ai su que Dieu m’aimait et que j’étais pardonnée.
Et j’éprouvais une paix indescriptible.
joie_silhouette.jpg J’ai réalisé que Dieu existait : je L’ai rencontré : IL EXISTE.
Et ma vie a basculé ! CE JOUR-LA, J’AI RENCONTRE DIEU. Il s’est manifesté de manière tangible, et j’ai pleuré, pleuré, pleuré, mais c’était des larmes de joie !
J’ai expérimenté un bouleversement intérieur très profond ! J’ai ressenti la présence de Dieu.
Ma vie, ce jour-là, a changé.
Ma vie a été transformée.
Au jour d’aujourd’hui, cela dure depuis 30 ans, et pour rien au monde, je n’échangerais ce que j’ai vécu.

J’AI TROUVE QUELQU’UN.
J’ai trouvé une personne qui s’adresse à moi.
Dieu me console. Il vous enseigne. Il vous guérit.
Dieu a apaisé toutes les tempêtes de ma vie. Il a fait de grandes choses dans ma vie. Il m’a guérie intérieurement.

Ce qu’Il a fait pour moi, vous aussi pouvez l’expérimenter !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

1. Le mardi 27 avril 2010, 12:07 par eradiotv

eradiotv's status on Tuesday, 27-Apr-10 10:07:40 UTC

#Ecouter le #témoignage de Marie Claire sur #VieFM http://radio.vie-fm.fr/BlogRadio/index.php?post/2009/01/03/temoignage-de-Marie-Claire...

URL de rétrolien : http://radio.vie-fm.fr/BlogRadio/index.php?trackback/20

Fil des commentaires de ce billet