Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


12566 lectures

QUELLE DESTINEE APRES CETTE VIE ?




ville.JPGUne vie de sécurité, ici-bas

L’homme prend soin de ses conditions d’existence, en s’assurant, s’il est possible, les meilleures conditions de vie (éducation, métier, statut social, logement, vacances, etc…).

Il s’assure -financièrement parlant- contre divers risques qui entourent sa responsabilité propre, son habitation, sa voiture, ses possessions diverses… et souvent même, lorsqu'il en a les moyens, il contracte une assurance-vie.
Certains essaient d'anticiper sur leurs "vieux jours" en mettant de l'argent de côté, afin de s'assurer une retraite décente.
L'être humain prend, par ailleurs, soin de lui-même, de son apparence physique, de son équilibre personnel, il est attentif à la satisfaction de ses besoins.

Cela n'est pas critiquable en soi : il est, en effet, pleinement légitime d'essayer d'optimiser ses conditions de vie, présentes et futures.


Si l'homme s'entoure de tant de sécurité dans sa vie terrestre, va-t-il se préparer, pour autant, d'une manière particulière à la vie qui vient après la mort ?
S’il y a une vie après notre existence terrestre, quelle folie commettrions-nous en ignorant complètement cette réalité ? De la même manière que nous n'utiliserions pas notre voiture, dans notre vie présente, sans être correctement assurés, quelles dispositions nous préparons-nous à prendre, concernant notre vie future ?


Mais, à propos : y a-t-il une vie après la vie ?


embrasement.JPG"Mangeons et buvons, car demain, nous mourrons !" disent certains, refoulant ainsi toute perspective de vie après la mort.

"Personne n'est jamais revenu de l'au-delà pour attester que la vie se poursuit là-haut !" affirment d'autres, marquant ainsi leur incapacité à savoir si la mort physique marque -ou non- la fin de toute vie.
Objection : c'est faux, beaucoup d'hommes et de femmes ont vécu le passage vers la mort clinique, suivi d'un retour à la vie, du fait des progrès dans les techniques de réanimation. Ainsi, l'un deux, un médecin canadien, victime d'un infarctus, raconte son expérience. Son nom est Gérard Landry. Il est venu donner publiquement son témoignage en France, notamment à la faculté de médecine de Grenoble. Dans le grand amphithéâtre, on aurait pu entendre une mouche voler, tant ce qu'il avait à dire passionnait un auditoire composé, entre autres, de scientifiques.

Un homme témoigne de la réalité du ciel et de l'enfer, il a été relevé d'un état mortel, suite à une piqure de méduses. Il est venu récemment témoigner en Belgique : http://www.youtube.com/watch?v=Td8KXeQAJok

En réalité, peu se préparent, et pourtant...



NE PRENDS PAS A LA LEGERE CE QUI SUIT :
Si tu pouvais considérer ce que je veux te dire. Si je te disais que tes probabilités de gagner au loto sont importantes, tu prendrais sans doute le risque de jouer. Mais je n'ai rien à vendre, je veux juste te dire qu'il t'est proposé de bénéficier de la meilleure opportunité de vivre un bonheur éternel.
Peu d’hommes et de femmes se préparent à leur destinée éternelle. Et pourtant, cette réalité n'est pas un leurre. En effet, Dieu a parlé dans les Saintes Ecritures. "Je mets devant toi la vie et la mort, dit Dieu, "choisis la vie'' ! (1)
Traduction : Je mets devant toi le Ciel et l'enfer (lieu de souffrance, de damnation, séparé éternellement de Dieu). Jésus lui-même parle d'un endroit où "il y aura des pleurs et des grincements de dents." Dans le livre de Matthieu, qui ouvre l'Evangile, il parle à seize reprises, d'un lieu de perdition. Alors, fais le bon choix : choisis le Ciel !


Un autre passage des Ecritures -il est dans le chapitre 16 de l'évangéliste Luc- parle de notre destinée éternelle :

moisson__.JPG " Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche ; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s'écria : Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue ; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit : Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne ; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. Le riche dit : Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père ; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit : Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent. Et il dit : Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit : S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait."




C'est donc une question de Vie ou de Mort !

CE MESSAGE EST SI IMPORTANT !
"Oui, Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui mettent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu'ils aient la vie éternelle." (2)
Oui, pour toi, cher (chère) ami(e), j’ai une bonne nouvelle : quelqu’un a "tant aimé le monde" qu'il a payé un prix extrême en donnant sa vie pour toi, afin que, non seulement "tu échappes à la perdition", mais que tu puisses connaître une vie de bonheur parfait, dans la présence de Dieu, au ciel.
Ce quelqu'un s'appelle Jésus. Il est mort de manière infâme, à la suite d'une longue agonie sur une croix. Il se trouvait entre deux brigands : c'était le sort réservé à cette sorte de gens. L'un d'eux le provoquait, l'invectivant : IMG_0806.jpg"N'es-tu pas le Christ ? Sauve-toi, et sauve-nous !" Et l'autre de rétorquer : "Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation ?" Réclamant le secours de Jésus, ce dernier lui répliqua : "Aujourd'hui même, tu seras avec moi dans le paradis." (3)
Il est mort pour toi, pour moi, pour racheter tes fautes. Pour un peu, sachant ce qui l'attendait, il aurait refusé de payer un tel prix, tant le supplice physique, mental, spirituel était élevé. Ne t'es-tu jamais demandé pourquoi cette mort avait été si ignominieuse : mélange de torture, de rejet, de solitude, de honte exprimée par les humains ? La réponse est dans cette parole de victoire, citée plus haut : "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tous ceux qui mettent leur confiance en lui échappent à la perdition et qu'ils aient la vie éternelle."


Ton assurance-VIE : Veux-tu, toi aussi, avoir accès à la "vie éternelle" ? En mourant sur la Croix, Jésus t'a acquis la Vie Eternelle ! C'est très sérieux !


La question qui t'est posée est vitale : Veux-tu échapper à la perdition évoquée dans les versets (1) et (2), veux-tu réellement choisir la vie -et non la mort ? Veux-tu fuir la condamnation ?
Un autre passage de l'Ecriture affirme : "Quiconque invoquera LE NOM DU SEIGNEUR sera sauvé." (4)

NE VOUS CONTENTEZ PAS D'UNE LECTURE DISTRAITE DE CES LIGNES. PASSEZ A L'ACTION !

C'est simple : reconnais honnêtement que tu es pécheur, demande pardon pour tes fautes. Demande à ce Jésus de se révéler à toi, et accepte-le comme Celui qui te sauve. Il t'aime, Il a des plans MERVEILLEUX pour ta vie, des "plans de paix et non de malheur" (5). Il veut se faire connaître à toi. Lui (Jésus) est la "source d'eaux vives". (6)


foretsol.jpg
A TOI DE CHOISIR ! C'est, sans nul doute, le choix le plus important de ta vie que tu vas faire, en cet instant !
La vie ne se termine pas à ton dernier souffle, et il importe que tu aies pris la bonne décision avant de partir dans l'éternité. Tous, nous sommes concernés :tu peux avoir été un lâche, un tricheur, un hypocrite, un menteur (qui ne l'est pas, peu ou prou ?), un débauché, un violeur, une prostituée, un adultère (et là beaucoup sont concernés), un voleur, un meurtrier... la perdition éternelle t'est épargnée, du moment que tu reconnais ton péché, et demande pardon à Christ, qui a porté le fardeau des iniquités du monde entier, un jour, il y a 2000 ans, sur la croix. C'est La Plus Grande Nouvelle de Tous Les Temps !

Ecris-nous !
Contacte-nous, nous nous ferons une joie de t'envoyer un Evangile qui t'en dira plus sur cette nouvelle vie que Dieu a préparée pour toi, et qu'il te propose de vivre dès à présent.
Sache qu'Il t'aime d'un AMOUR ETERNEL !

Références :
(1) Deutéronome 30. 19
(2) Jean 3. 16
(3) Luc 23. 39-43
(4) Romains 10. 13
(5) Jérémie 29. 11
(6) Jean 4. 14

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://radio.vie-fm.fr/BlogRadio/index.php?trackback/202

Fil des commentaires de ce billet