Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche


1080 lectures

Il y a quelque chose à propos de Marie, les femmes et l'incarnation....

 

 

 

"N'aie pas peur, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu, et voici, tu concevras dans ton sein et tu enfanteras un fils, et tu appelleras son nom Jésus, il sera grand et sera appelé Fils du Le Très-Haut Dieu, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père, et il régnera sur la maison de Jacob, et il n'y aura pas de fin pour son royaume." -Luc 1: 30-33

marie-enfant-jesus22-630a65.jpg
 

 

Une chose que j'aime concernant l'Avent, c'est que vous ne pouvez pas passer à travers sans parler de Marie. Que vous croyiez que Marie était une sainte, une fille vierge innocente, ou même si vous êtes sceptique à propos de toute la naissance virginale, vous ne pouvez pas nier que sans Marie, il n'y aurait pas d'histoire de Noël. Parce que l'histoire de l'incarnation, de Dieu devenant chair, ne commence pas dans une mangeoire pleine de foin doux et propre avec comme berceuse le doux meuglement  du betail - cela commence dans le ventre d'une adolescente non mariée.

Peut-être croyez-vous que Marie a été choisie pour être la mère du Christ parce qu'elle était particulièrement pieuse et sainte. Vous avez peut-être entendu des sermons comme ceux que j'ai entendu, dans mon enfance, où Marie est présentée comme un exemple de vertu, afin que nous puissions tous être assez saints pour être appelés bénis et hautement favorisés comme elle l'était.

 

Au milieu d'une société patriarcale, Jésus choisit les femmes pour jouer des rôles clés dans le drame du salut.

 

En réalité, nous n'avons aucune preuve que Marie était particulièrement pieuse. Tout ce que nous savons d'elle, c'est qu'elle était vierge de la lignée de David, fiancée à Joseph le charpentier, et que lorsque l'ange  vint à elle avec des nouvelles étonnantes et même absurdes, elle dit simplement: «Que cela me soit fait selon ta parole. "

Mary était une fille ordinaire qui a simplement choisi de dire " oui. "

Alors qu'est-ce que cela signifie quand nous disons que Marie a été bénie et hautement favorisée par Dieu?

A-t-elle été préférée pour être une adolescente enceinte non mariée?

Était-ce la faveur qui l'a forcée à fuir avec sa famille en Égypte en tant que réfugiés parce qu'Hérode avait l'intention de tuer son fils?

Se sentait-elle bénie quand elle regardait son fils se faire insukter et battre et être pendu à une croix pour mourir de la mort d'un criminel?

 

L'histoire de Mary prend le contre-pied de l'image des bénédictions terrestres sur nos têtes, nous montrant que la bénédiction du Seigneur ne nous exempte pas de la souffrance, et que sa faveur n'est pas quelque chose que nous pouvons gagner. Alors, c'est peut-être le fait que Dieu a choisi Marie qui la rend favorisée et non l'inverse.

L'histoire de Marie est aussi significative à cause de ce qu'elle nous enseigne sur Dieu.

Que dit-elle de Dieu ? 

Que dans une société qui considère les femmes comme des citoyens de seconde zone, Il a choisi de se révéler à travers une jeune femme?

Et pas seulement à travers une femme, mais à travers son propre corps - quelque chose que beaucoup de Juifs auraient considéré comme impur.

N'est-il pas curieux que dans son grand plan pour racheter l'humanité, l'un des rôles les plus cruciaux appartenait à une adolescente?

Dieu avait le pouvoir d'amener son fils dans le monde comme il le voulait. Cela aurait pu être une situation  à la Superman - un enfant magique d'un autre monde découvert dans un champ et élevé par de gentils fermiers. Mais à la place, il a choisi de commencer l'histoire avec quelqu'un que le reste du monde n'aurait pas regardé deux fois. "La parole s'est faite chair et a habité parmi nous". Ce faisant, il a sanctifié les choses communes de la vie, à la fois le cri du nouveau-né et celui de la femme.

 

Dans l'histoire de la rédemption, les femmes n'étaient plus à la marge, elles faisaient partie de l'action.

 

Tout au long des évangiles, Jésus prend le contre-pied des idées de la société sur le pouvoir . Il apporte de la dignité aux marginalisés. Il mange avec les pécheurs, touche l'intouchable et aime le mal aimé. Et au milieu d'une société patriarcale, Jésus choisit les femmes pour jouer des rôles clés dans le drame du salut.

Jésus se révèle à la femme au puits qui partage ensuite la nouvelle de sa venue avec toute sa communauté.

Marie et Marthe assistent à la résurrection de leur frère Lazare et, plus tard, Marie oint les pieds de Jésus avec de l'huile, annonçant sa mort et son enterrement.

Plus important encore, c'est une femme, Marie-Madeleine, qui voit d'abord le Christ ressuscité et qui partage les nouvelles avec les disciples. Dans l'histoire de la rédemption, les femmes ne sont plus en marge, elles font partie de l'action.

Quand je pense à l'histoire de Noël, je pense à l'entrée du Christ dans le monde et à ce que cela signifie pour l'humanité. Mais je pense aussi à Marie, la première d'une longue lignée de femmes que Jésus a choisi pour se faire connaître à travers les Evangiles. Marie, qui pendant neuf mois a porté la parole même de Dieu dans son utérus, entre ses hanches qui s'élargissaient. Marie, la femme que Dieu a utilisée pour  faire naître l'espérance pour le monde entier.

MatzahAndRelationships-230x150.jpg

 

 

A propos de Lily Ellyn Dunn

Lily Ellyn Dunn est une enseignante, une rédactrice pigiste et (surtout) une connaisseuse de gl
dunn_lily_picture.jpgaces. Elle et son mari sont actuellement en train de déménager à Columbia, Caroline du Sud après deux ans en Corée du Sud. Lily lutte avec sa foi sur son blog, lilyellyn.com. Vous pouvez également la trouver sur Twitter @lilyellyn.

 

 

Traduit de l'anglais https://www.cbeinternational.org/blogs/theres-something-about-mary-women-and-incarnation

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://radio.vie-fm.fr/BlogRadio/index.php?trackback/345

Fil des commentaires de ce billet